Le Népal (en népalais : नेपाल), République démocratique fédérale du Népal selon l’amendement à la constitution intérimaire voté par l’Assemblée constituante le 28 mai 2008, est un pays de l’Himalaya, enclavé, bordé au nord par la République populaire de Chine, région autonome du Tibet, au sud, à l’ouest et à l’est par l’Inde.

Le cadre et la géographie du Népal

Bien que petit, le Népal possède une très grande variété de paysages, s’étendant du tropical humide du Teraï, au sud, jusqu’aux plus hautes montagnes du monde, au nord. Le Népal possède huit montagnes parmi les dix plus hautes du monde1, dont l’Everest (Sagarmatha en népalais) qui marque la frontière avec le Tibet. Le Népal a été rendu célèbre pour les possibilités qu’il offre pour le tourisme, le trekking, l’alpinisme, le VTT, les safaris, le rafting et ses nombreux temples et lieux de cultes. Katmandou est la capitale (politique et religieuse) du Népal, dont elle est largement la plus grande ville. Les autres principales villes sont Pokhara, Biratnagar, Lalitpur (Patan), Bhaktapur, Birendranagar, Hetauda, Butwal, Bharatpur, Siddhartanagar (Bhairahawa), Birganj, Janakpur, Nepalganj, Hetauda, Dharan, Dhangadhi et Mahendranagar. La langue officielle est le népalais et la monnaie est la roupie népalaise. Le pays est peuplé de plus de 60 ethnies et castes différentes. La caste des Chhetri (Kshatriya) constitue le groupe majoritaire au Népal, regroupant 15,8 % de la population. La caste des Bahun(Brahmanes) constitue le second groupe majoritaire avec 13,3 % de la population (recensement de 2001). Les Newar, considérés comme les premiers habitants de la vallée de Katmandou comptent pour 5,4 % de la population népalaise. Leur langue, le newari, est toujours parlée dans la vallée de Katmandou. Les autres principaux peuples du Népal sont les Sherpa, les Tamang, les Gurung, les Thakali, les Kiranti et les Magar.

Le Népal a approximativement la forme d’un trapèze. Petit pays d’une longueur de 800 km et d’une largeur d’environ 200 km, il couvre une surface de 147 181 km². Il est enclavé entre l’Inde et la Chine avec lesquelles il partagent 2 810 km de frontières terrestres. D’un point de vue physiographique, le Népal peut être divisé en trois zones (ceintures) grossièrement orientées Est-Ouest : la zone montagneuse, la zone des collines et la région du Teraï. Ces trois zones sont disséquées par les cours d’eau majeur du pays, l’altitude varie de 60 mètres dans le Téraï à 8 848 mètres avec l’Everest. Cet énorme dénivelé entraîne une grande diversité de climats et de terrains : subtropical dans les plaines du Téraï qui bordent l’Inde au sud, où coule un système de trois rivières majeures (Kosi, Narayani et Karnali) qui appartiennent à la bordure Nord des plaines indo-gangétiques ; tempéré dans la région centrale de montagnes basses et de collines ; froid et sec dans la région des hautes montagnes de l’Himalaya. Seulement 20 % de la superficie totale du pays est cultivable et les besoins croissants de la population en chauffage et en riz entraînent une déforestation inquiétante.

La population népalaise

La population du Népal était estimée en 2004 à 27 millions d’habitants. La densité de population — rurale à 87 % — était d’environ 198 habitants au km², toutefois, la majorité des Népalais vivant dans le Teraï et la vallée de Katmandou, la densité de population est plus importante dans ces zones. En 2004, l’espérance de vie était de 59 années et la mortalité infantile s’élevait à 69 pour mille. Le taux de natalité — 32 pour mille — demeure élevé. Le Mustang est un petit royaume situé dans le nord du Népal et fondé vers 1380. Ce royaume, également appelé le « Royaume Interdit », a pour capitale Lo Mantang. Isolé au sein de l’Himalaya jusqu’au début des années 1980, le royaume s’ouvre depuis aux touristes. Le régime politique du Mustang est de type féodal.

Des articles et conseils