Quand on pense aller visiter une grande ville d’Asie, on va d’abord tourner notre esprit vers Bangkok, vers Hong-Kong, vers Tokyo, vers Phnom Penh, vers Singapour, vers New Delhi ou vers Kuala Lumpur, mais qui pensera d’abord à aller passer quelques jours à Manille, la capitale des Philippines ?

Et pour cause, cette ville est loin d’être une attraction touristique, et les visiteurs du pays vont plutôt immédiatement se diriger vers les plages paradisiaques des milliers d’îles constituant l’archipel plutôt que rester dans sa capitale méconnue. Pourtant, comme partout ailleurs, il serait dommage de ne pas profiter de votre présence à Manille pour découvrir le pays sous une face différente de celle de la carte postale, mais tout aussi intéressante.

Une plongée dans l’inconnu

Car si voyager était seulement se prélasser sur la plage au milieu d’autres touristes, ou suivre des guides à travers les sites les plus fréquentés et les plus connus dont on connaît déjà tout grâce à Internet et la télévision, voyager ne servirait plus à grand-chose. Non, voyager c’est aussi s’immerger dans une culture et un environnement différents, jusqu’à s’y perdre parfois. Et Manille est la ville parfaite pour cela.

Si vous n’y verrez pas les plus beaux bâtiments, si vous n’y goûterez pas la meilleure nourriture et si vous n’assisterez pas aux plus captivantes manifestations culturelles, vous découvrirez un autre monde, et votre séjour dans cette métropole de plus de 10 millions d’habitants vous laissera un souvenir impérissable, qui au final sera beaucoup plus fort que si vous étiez allé passer 2 jours de plus à la plage.

Ce qui frappe avant tout à Manille, c’est son illogisme architectural, où les gratte-ciels dignes des plus classiques villes américaines côtoient de gigantesques bidonvilles au style malheureusement très asiatique. Et en plus de tout cela, il existe un quartier plus ancien que les autres, appelé Intramuros, « Entre les Murs » en espagnol donc, car la ville et le pays ont aussi connu une grande influence et colonisation espagnoles aux siècles précédents. Mais tout ce mélange est aussi dû à une partie de la Seconde Guerre Mondiale souvent oubliée, celle qui a fait de Manille une ville quasiment détruite par les bombardements américains avant la signature de l’armistice avec le Japon. Des travaux ont été entrepris pour restaurer ce qui pouvait l’être dans le quartier Intramuros, mais le reste de la ville s’est reconstruit anarchiquement, avec des buildings d’un côté et des maisons en tôle de l’autre.

Makati et BGC, deux noms à retenir

L’Histoire est probablement le thème le plus intéressant de la ville, et un passage par son musée Ayala, dans le quartier de Makati, est inévitable pour en découvrir bien plus sur Manille, mais aussi sur les Philippines et même l’Asie en général. Ce quartier de Makati est d’ailleurs un des plus agréables de la ville, avec de vertes avenues, des parcs ombragés et aussi un fameux marché qui font de cet endroit un parfait quartier pour flâner durant un après-midi. Le marché de Salcedo s’y tient donc tous les samedis, de 7 heures du matin à 2 heures de l’après-midi, et il est le lieu idéal pour trouver tous les produits typiques de la Malaisie, et surtout les meilleurs fruits et légumes de la ville. A Makati se trouve aussi le parc de Greenbelt, qui fait en fait partie d’un gigantesque centre commercial, mais qui est un bon plan pour dîner le soir au milieu des fleurs tropicales ou pour assister à une messe dans la chapelle en plein air au cœur du parc.

L’autre zone la plus fameuse de la ville s’appelle BGC, pour Bonifacio Global City. C’est ici que s’élèvent tous les immeubles modernes de la ville qui pourraient vous donner l’impression pendant un instant de vous retrouver à Manhattan. Impression fortement renforcée par le street art qui est très présent à BGC et qui orne les allées et les murs de superbes graffitis. Plus déroutant encore pourrait être un passage par le casino Okada Manila où des tournois de poker de grande envergure sont organisés quotidiennement et où se déroulent chaque année une étape de l’Asia Pacific Poker Tour, le plus gros tournoi du continent. Enfin, BGC est aussi un très bon endroit pour sortir le soir, car ses bars et restaurants y sont nombreux et c’est ici que l’atmosphère nocturne est la plus vivante et la plus sûre.

Bref, si Manille a moins à offrir que d’autres cités asiatiques, elle n’en reste pas moins un dépaysement total pour ses visiteurs, et c’est bien là le but de tout voyage.

Des articles et conseils