La Tokyo Skytree au Japon tour la plus haute

La Tokyo Skytree au Japon tour la plus haute

juillet 17, 2018 Non Par Aika

La Tokyo Skytree est une tour de télétransmission, la plus élevée du monde, située juste à côté de la rivière Sumida dans le quartier du même nom. La tour a été inaugurée en 2012 et aussitôt adoptée par les Tokyoïtes qui en ont fait le nouveau symbole de la ville. C’est un endroit à visiter lors d’un voyage en asie.

La Tokyo Skytree, Soramachi et ses environs

La tour est la plus haute du monde, et la deuxième structure la plus élevée du monde derrière le Burj Khalifa de Dubaï (elle devrait néanmoins être reléguée à la 3ème place dès 2018). Elle mesure 634m, ce qui en Japonais peut se prononcer « Musashi ». Musashi étant l’ancien nom de Sumida, on comprend tout de suite que les Japonais aiment les symboles.
La tour a bien évidemment été conçue pour résister aux tremblements de terres.

Toute la station d’Oshiage a été restructurée en énorme complexe commercial, appelé Soramachi (littéralement « ville du ciel »), comprenant de nombreuses boutiques et restaurants, un aquarium, un musée et même un planétarium.

Dans ce centre commercial, vous trouverez notamment toutes sortes de souvenirs concernant la Tokyo Skytree, ainsi qu’une multitude d’objets à l’effigie de sa mascotte Sorakarachan. Cette mascotte dont le nom peut signifier « petite fille qui vient du ciel », représente une fillette aux gros yeux (« kawaii » oblige) avec une tête en forme d’étoile. Personnellement, elle me fait penser à une version japonaise de Lisa Simpson.

Aperçu schématique de la Tokyo Skytree

Get Your Guide

Acheter son billet

La Tokyo Skytree est très populaire est serait visitée par environ 15 000 personnes chaque jour et presque 20 000 le week end. En conséquence, si vous le pouvez, préférez une visite en semaine, et si possible essayez d’arriver à l’ouverture (8h). Ceci vous évitera ainsi une longue file d’attente (environ 30min d’attente semble être la norme si vous êtes chanceux).

Malheureusement, une carte de crédit japonaise est nécessaire pour acheter son billet en ligne. Vous serez donc obligé acheter votre billet sur place (au 4ème étage de la tour).
Le billet pour accéder au 350ème étage (Tembo Deck) coûte ¥2060 (~18€) et il vous faudra payer ¥1030 (~9€) de plus pour accéder au 450ème étage. Le billet pour la seconde galerie panoramique s’achète au niveau de la première galerie.

Sachez qu’il existe maintenant des billets appelés Fast Skytree Tickets. Comme leur nom l’indique, ils permettent d’attendre moins longtemps et sont réservés aux visiteurs étrangers (un passeport étranger est demandé). A vous de voir si vous êtes prêt à payer  ¥1000 de plus pour attendre moins (¥3000 pour accéder au 350ème étage, ¥4000 pour le 350ème et le 450ème étage).

Les galeries panoramiques et leurs incroyables vues

La première galerie, le Tembo Deck,  est située à 350m de haut. Elle est en fait située sur 3 étages.

Le 340ème étage est le plus bas et comprend, entre autres, un café et un plancher en verre. J’ai un peu le vertige mais à cette hauteur, on ne s’en rend plus bien compte.
Le 345ème étage comprend un restaurant et une boutique de souvenirs.
Enfin, le 350ème étage est celui qui permet de mieux apprécier la vue sur Asakusa et sur Tokyo en général. Cette galerie est plus haute que le sommet de la Tour de Tokyo (qui culmine à 333m).

Si la pollution ou le mauvais temps vous empêche de bien apprécier la vue, il existe des lunettes de réalité virtuelle et des écrans qui permettent tout de même d’apprécier une vue bien dégagée par beau temps, ou même d’avoir une vue nocturne. Il fallait y penser…
Si vous avez manqué le café du 340ème étage, il est encore temps d’en profiter ici. C’est également ici que vous devrez acheter votre billet pour accéder au 450ème étage.

Vue depuis Tembo deck (350ème étage). La pollution obstrue un peu la vue…

La galerie Tembo est à 450m du sol. Bien qu’étant 100m plus haute que le Tembo Deck, il est difficile de réaliser qu’on est à presque 500m du sol. Et c’est tant mieux, car on peut ainsi bien profiter de la vue sans se soucier des problèmes de vertige. La galerie est en spirale montante et nous amène au point culminant : le point Sorakara (littéralement « depuis le ciel »).
Ce point permet normalement d’admirer le mont Fuji. Pour peu que vous bénéficiiez d’un temps et d’un ensoleillement clément. J’ai vu quelques photos où effectivement, on voit la silhouette de la plus haute montagne du Japon, pourtant située à plus de 100km de là. Donc ça doit être possible, mais je n’ai pas pu l’expérimenter moi même malheureusement.
Si vous arrivez à contempler le soleil se coucher près du mont Fuji, vous pouvez considérer cette visite comme plus que réussie.

Gallerie Tembo en spirale montante jusqu’au point Sorakara

Une fois la visite terminée, on redescend au sol via les ascenseurs à grande vitesse.

Get Your Guide

Accès, tarif et informations pratiques

Sur le même thème

Des articles et conseils