C’est l’abréviation de Korean Pop. La musique pop coréenne déchaîne les passions au-delà des frontières du pays, atteignant même l’Espagne, où les fans de ces groupes de garçons et de filles se comptent par milliers.

Le K-pop

En fait, le K-Pop couvre un énorme amalgame de genres musicaux allant du rock à la danse, en passant par le Hip-Hop et bien d’autres modalités musicales. L’explosion de ce type de musique a commencé en 1992 avec le groupe Seo Taiji and Boys. Depuis lors, les groupes se sont développés et sont devenus très célèbres parmi la population adolescente coréenne (au point d’être connus sous le nom de “Idol bands”), dans le style des American Boy-Bands (ou Girl-Band s’ils sont composés de filles).

L’une des principales caractéristiques de ce phénomène musical est la réalisation de chorégraphies complexes et amusantes que les fans n’hésitent pas à apprendre à imiter.

L’influence du K-Pop sur la culture coréenne (et sur la population adolescente du monde) peut être comparée à celle du manga japonais en Occident.

Les télé séries

La Corée du Sud est un pays très donné à la production et à la consommation de séries, notamment sous forme de séries télévisées. L’explosion de ce phénomène dans les années 2000 a été telle qu’en Amérique du Sud, il y a déjà des légions de fans de séries télévisées coréennes. A tel point qu’il y a une prolifération de sites web qui montrent des productions sous-titrées en espagnol (latin) ou même doublées.

Mais non seulement les séries coréennes sont exportées, mais la soif de consommation de ces produits culturels est telle qu’ils importent même des séries de l’étranger, comme dans le cas de l’aigle rouge espagnol, que l’on voit déjà à la télévision sud-coréenne.

Animation

Les studios d’animation sud-coréens sont si prestigieux que de nombreuses séquences que l’on peut voir dans les séries américaines comme The Simpsons, Futurama ou King of the Hill sont réalisées dans les studios KBS coréens. La même chose se produit déjà avec certaines séries d’Anime, qui sont envoyées du Japon pour le processus d’animation de certaines séquences.

Nouveau cinéma coréen

Ces dernières décennies, le cinéma coréen a connu un moment d’expansion dans le monde entier grâce aux prix décernés aux films coréens dans les festivals internationaux. Des cassettes comme Old Boy, Memories of Murder, Samaritan Girl ou The Host ont été très bien accueillies par la critique et le public occidental. C’est pourquoi les cinéastes sud-coréens jouissent d’un grand prestige au sein de la communauté internationale.

Noter cet article