Lorsque l’on part au bout du monde, comme dans les pays asiatiques, l’avion est incontournable. Néanmoins faire confiance à une compagnie aérienne n’est pas toujours facile, nous sommes parfois soumis aux retards imprévus, aux nettoyages, aux grèves, voir même aux annulations de vol… Au-delà d’une certaine marge, les aléas aériens peuvent nous porter gravement préjudice au cours des vacances. Découvrez comment réagir en cas de tels imprévus.

Réagir face au surbooking des compagnies aériennes

Les compagnies aériennes ont tendance à vouloir se protéger à tout prix des sièges déserts à bord de leurs appareils. Pour lutter contre cette perte pour elles, les compagnies vendent des billets supplémentaires, quitte à prendre le risque que certains passagers ayant de payer leur billet ne puissent pas monter à bord faute de siège. Une pratique qu’on imagine impossible, pour lutter contre cette habitude, certains sites se sont spécialisés dans la défense des droits des voyageurs. Flightright est ainsi un site spécialisé qui s’occupe de toutes les démarches pour défendre vos droits et vous permettre d’avoir non seulement droit à un remboursement mais aussi une indemnisation pour le préjudice subie. En parallèle d’une indemnisation pour surbooking, le site vous assure également une indemnisation vol retardé pour que cette mésaventure ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

Sachez ainsi que dans tous les cas, au-delà d’un certain temps d’attente, un vol retardé oblige la compagnie aérienne à vous indemniser et ce même si vous aviez un billet d’avion pas cher. Vous avez au moins le droit à un remboursement de votre billet même si vous avez fini par arriver à votre destination. Ne négligez pas à faire un petit courrier explicatif, ou à faire confiance à un prestataire de confiance, pour obtenir remboursement de vos droits car généralement les compagnies aériennes sont très soucieuses d’offrir une bonne expérience à leurs passagers mais surtout feraient beaucoup pour ne pas avoir d’avis négatifs qui nuiraient à leur réputation.

Faire attention à son hébergement sur place

De nos jours, la plupart des hôtels dans les villes et emplacements touristiques offrent un accueil 24h/24. Néanmoins dans les pays asiatiques, dès que vous vous éloignez du centre-ville les établissements ont tendance à être moins arrangeants au niveau des horaires. Si votre vol présente un retard assez conséquent au départ, n’oubliez surtout pas de vérifier une nouvelle fois les horaires d’accueil et à laisser un mail ou passer un coup de téléphone à l’établissement pour les prévenir de votre retard.

Le problème du retard avion est d’autant plus embêtant si vous avez réservé une chambre chez un particulier notamment via Airbnb. En effet, cette méthode d’hébergement est très populaire surtout en Asie pour un voyage pas cher et n’oubliez pas de prévenir votre hôte pour qu’il vous attende ou décale votre rendez-vous.

En cas d’arrivée trop tardive, n’hésitez pas à penser à un hébergement à proximité de l’aéroport. Dans certains cas, un espace est mis à votre disposition dans les aéroports pour accueillir les passagers trop embêtés pour une annulation. Dans le cas contraire, pensez à réserver par vous-même une chambre d’hôtel à proximité pour pouvoir vous reposer à l’arrivée. Pour ne pas perdre trop d’argent, n’hésitez pas à en parler dans votre réclamation pour que la nuit soit comprise dans le prix de l’indemnisation retard avion.