Si l’Asie attire de plus en plus d’expatriés et de touristes, elle garde une mauvaise image quand cela concerne le camping. Est-ce normal ? Nous allons essayer de répondre à la question.

L’Asie est vaste et les situations sont diverses

Est-ce sûr de camper en France ? Oui, certainement. Mais, est-ce sûr de poser sa tente au Kosovo ? Sûrement un peu moins.

Les mêmes différences existent en Asie et il est impossible de répondre correctement la question en omettant les différences culturelles, de richesse et politiques entre les pays asiatiques. Ainsi, planter sa tente au Japon est une bonne idée, mais si vous faites la même chose aux Philippines sans vous assurer de la sécurité du quartier, vous encourez de sérieux risques.

Le plus souvent, les Européens souhaitent aller en Asie du sud-est. C’est le lieu le plus touristique et de magnifiques paysages sont à découvrir. Mais, le camping n’est pas la meilleure solution dans la plupart des cas.

Le camping ne fait pas partie des habitudes de vie

Le camping est un mode de vacances qui convient bien aux Occidentaux qui, las de vivre dans leur maison pleine de confort veulent se ressourcer dans un environnement plus difficile. Vous imaginez bien que dans les pays d’Asie du Sud-Est (Laos, Cambodge…) où les populations sont plus pauvres et avec un confort différent de nos pays, l’idée de faire d’une toile de tente une superbe destination de voyage n’est pas encore arrivée.

Vous ne trouverez donc pas, ou peu, d’établissements de camping. Le camping sauvage est interdit dans beaucoup de lieux, y compris les parcs nationaux et les réserves naturelles. Cependant, sur votre route, vous croiserez des lieux plus ou moins déserts où vous ne risquez pas d’être surpris par des gardes forestiers.

Néanmoins, il ne faut pas sous-estimer les dangers potentiels, y compris dans les lieux où il y a peu d’insécurité apparent. En tant que touriste, vous êtes considéré comme une personne riche et l’intimité de votre tente est également un danger potentiel.

Dormir chez l’habitant ou dans un hôtel

Plutôt que de fixer votre tente dans la forêt, en ne connaissant pas la faune et la flore de la région, allez chez l’habitant. Il est connu que les régions les plus pauvres et les plus éloignées des villes ne sont pas les moins accueillantes.

N’hésitez pas à aborder les locaux qui vous regardent avec un air gentil et demandez-leur s’il est possible de dormir dans leur cour. Parfois, ils vous inviteront même à manger et à dormir dans leur maison. C’est ainsi que vous ferez les plus belles rencontres.

Ne négligez pas les hôtels. Que ce soit dans les villes touristiques comme Chiang Mai ou dans les campagnes, vous avez une belle offre hôtelière à petit prix. Vous n’aurez pas le confort d’un cinq étoiles et si vous souhaitez une vie rustique, vous l’aurez.

Dans le même temps, vous débourserez souvent une dizaine d’euros pour la chambre, une somme dérisoire qui vous assure la sécurité.

Vous ne serez pas moins un aventurier car vous avez décidé de dormir chez l’habitant plutôt que dans votre tente de fortune. Vous éviterez les dangers de la nature, de la délinquance, les amendes et serez en forme pour reprendre votre route le lendemain.

Des articles et conseils