Bangkok, capitale de la Thaïlande, est une ville immense et vivante de plus de 10 millions d’habitants, qui ne dort jamais, et qui ne laisse généralement pas indifférent. Au moment d’écrire ces lignes, je vis dans cette ville depuis presque 8 ans et si une chose est claire pour moi, c’est qu’apprendre à bien la connaître n’est pas facile.

A la découverte de la ville de Bangkok

Si vous aimez les grandes villes et qu’un peu de chaos ne vous dérange pas, alors vous allez adorer. Si, par contre, vous n’êtes pas d’une grande métropole, vous détestez la fumée des véhicules, les odeurs et la chaleur, la meilleure chose à faire est de passer le moins de temps possible dans la capitale de la Thaïlande.

Comment se déplacer à Bangkok

Par ordre d’importance, je décris les transports de Bangkok :

  • Le Skytrain (ou BTS) : Le train surélevé de Bangkok. La meilleure façon de se déplacer en ville, surtout le matin et l’après-midi, aux heures de pointe. Il est très utile pour explorer les quartiers les plus modernes, commerciaux et résidentiels de la ville tels que Sathorn/Sala Daeng et Siam/Sukhumvit. L’inconvénient est que pour l’instant il n’atteint pas la zone du Palais et des temples.
  • Métro (ou MRT) : relie l’entrée du quartier chinois (gare de Hua Lamphong) à la zone de Sathorn/Saladeng et Asok/Sukhumvit ainsi qu’au marché de Jatujak le week-end. Comme le BTS, il n’atteint pas les temples.
  • Le bateau bus au bord de la rivière : Un bateau qui du bon matin jusqu’à environ 19h, traverse la rivière Chaophraya de Bangkok en rejoignant la gare de Skytrain Saphan Thaksin à la zone des temples et des randonneurs. C’est très bon marché et une expérience en soi.
  • Taxis : De plus en plus problématique pour les passagers qui n’aiment pas la destination ou qui refusent de mettre le compteur. Si vous arrivez à être pris au mètre, vous paierez très peu car ils commencent à 35 THB et dépassent rarement 100 THB (2,5 ?). Elles sont sûres, mais vous devriez normalement en demander deux ou trois avant que l’un d’eux ne décide de vous emmener. L’application Grab Taxi est recommandée.
  • Tuk Tuks : l’ultime tricycle motorisé de Bangkok. Une perte de temps si vous êtes un touriste. Vous vous ferez arnaquer à coup sûr. Ils n’ont pas de taximètre, alors ils mettent le prix qu’ils veulent. De plus, ils réussissent toujours à vous emmener dans des magasins de costumes, des agences de voyages (essentiellement des agences créées pour escroquer et non pour offrir un service comme il se doit) et d’autres entreprises avec lesquelles ils sont jumelés pour vous tromper. C’est correct d’en prendre pour un court voyage et de se faire prendre en photo, mais pas beaucoup d’autres choses. Ne payez pas plus de 100 THB, vous paierez plus.
  • Moto Taxis : Le moyen le plus rapide de se déplacer en ville. Ce sont des motards en gilet orange qui font office de taxis. Vous les verrez dans les stations de Skytrain et de MRT et dans presque tous les coins de la ville. Le prix est négocié. Ne roulez pas si vous n’avez pas une bonne assurance voyage.

Temps à Bangkok

Le climat de Bangkok peut se résumer en deux saisons : chaude et très chaude. Fin décembre et début janvier, la chaleur donne généralement une pause de quelques semaines. Elle coïncide également avec la haute saison touristique. Mai à octobre est la saison des pluies, mais ce n’est pas non plus la fin du monde. Il pleut habituellement 3 ou 4 jours par semaine et le soir. Rarement le fait le matin pour continuer à visiter et à profiter de la ville.

Comment se rendre à Bangkok

Tout le monde sait comment se rendre à Bangkok ! Bangkok a 2 aéroports : l’aéroport international de Suvarnabhumi (BKK) qui en 2017 a atteint 55 millions de personnes (dont beaucoup en transit) et que vous atteindrez probablement si vous venez d’Europe ou d’Amérique latine. Il y a aussi l’aéroport Don Mueang (DMK), qui a aussi des vols internationaux, mais essentiellement en Asie.

Hôtels à Bangkok

Bangkok a des centaines d’hôtels et d’auberges. Je recommande de rester dans la zone de Silom/Sathorn car elle est proche du Skytrain et c’est un quartier avec de bons trottoirs où il est confortable de marcher. Il y a beaucoup de restaurants, de marchés et le parc Lumphini. Dans ce quartier, il y a beaucoup d’hôtels :

  • Auberges : Lub D Silom et Plubpla Hostel
  • Hôtels 3* : Red Planet et I Residence Silom
  • Hôtels 3-4* : Hôtel Tawana et Narai
  • Hôtels 4* : Mode Sathorn et Pull Man G
  • Hôtels 5* : Eastin Grand Sathorn, Dusit Thani et Le Méridien

Prendre des taxis :

Les taxis sont gratuits lorsque le feu rouge est allumé.
Pour les taxis en circulation. Ne prenez pas ceux qui sont debout (ils attendent généralement que le touriste les arnaque). Beaucoup
les chauffeurs de taxi ne voudront pas aller à votre destination. Ce n’est pas grave. Laissez-les et pour un autre. Il y en a des milliers.
Assurez-vous qu’ils mettent toujours le compteur. S’ils ne le mettent pas, ils vous feront payer plus cher. Un voyage coûte généralement entre 40 et 50 euros.
120THB. Depuis l’aéroport, il coûte environ 250-400THB (les péages sont payés séparément).

Dans certaines régions, tard dans la nuit, peut-être qu’aucun chauffeur de taxi ne mettra un taximètre. Vous devrez négocier le prix. Ne payez pas plus de 100-200THB.

Prendre túk túks :

Tuk túks n’a pas de compteur. Tu dois négocier. Un court trajet coûte généralement 50THB. Ne payez pas plus de 100-
150THB pour un aller simple.

Évitez les escroqueries :

Bangkok est une ville sûre pratiquement partout et à tout moment, mais il y a des escrocs.
Surtout dans les zones touristiques.

L’escroquerie la plus courante est la suivante : Vous êtes approché par un type qui veut vous aider et vous dit que le Grand Palais (ou peu importe où il se trouve)
à laquelle vous vous adressiez) est fermé pour tel ou tel jour férié. Il propose un autre plan et soudain un tuk tuk passe par là qui peut vous emmener (apparemment ils ne se connaissent pas). Vous vous retrouvez dans une agence de voyage qui vous dit qu’il s’agit d’un représentant du gouvernement (il n’y a pas d’agence de voyage).
) où ils vous vendent des excursions coûteuses. Ils sont très convaincants, ne les croyez pas.

A) Avez-vous besoin d’un visa pour voyager en Thaïlande ?

Si vous avez l’un des passeports suivants, vous n’avez pas besoin d’un visa pour entrer en Thaïlande :

– Passeport Français (30 jours par avion et 15 jours par voie terrestre).
– Passeport chilien (obtenu 90 jours).
– Passeport brésilien (obtenu 90 jours).
– Passeport argentin (obtenu 90 jours).
– Passeport péruvien (obtenu 90 jours).

Dans le cas des Français, le délai de 30 jours peut être porté à 30 jours supplémentaires en se rendant dans un bureau d’immigration une fois en Thaïlande (avec un paiement de 1900 THB).

Les Mexicains doivent avoir un visa thaïlandais avant leur arrivée. Dans ce lien, vous trouverez plus d’informations pour ces nationalités et d’autres. Au fait, tu devrais
veiller à ce que, lors de l’entrée en Thaïlande, le passeport ait une validité de plus de six mois (qui n’expire pas dans un délai inférieur à six mois à compter de la date d’entrée en Thaïlande).

B) Faut-il se faire vacciner pour se rendre en Thaïlande ?

Si vous venez de France, on ne vous demandera pas de vous faire vacciner. Si vous venez d’un pays d’Amérique latine ou d’Afrique touché par la fièvre jaune (ici vous pouvez voir
la liste des pays touchés), il vous sera demandé d’apporter le vaccin contre cette maladie. Ils vous le demanderont donc, si vous étiez dans n’importe quel pays au cours du dernier mois.

Si, avant d’arriver en Thaïlande, vous étiez dans un pays non touché par cette maladie depuis plus d’un mois, on ne devrait pas vous le demander.

Les vaccins recommandés mais non essentiels pour se rendre en Thaïlande sont : Hépatite A et B, Tétanos-Diphtérie (qui est déjà fréquent) et Fièvre.

Typhoïde. Si vous aimez beaucoup les animaux et que vous allez approcher des singes, des chiens errants ou d’autres animaux que vous pouvez trouver en Thaïlande, pensez à
pour porter celle du Rabia. Bien que cela puisse également être mis après la morsure d’un animal

C) Où dois-je changer mon argent ?

Les euros ou les dollars doivent être échangés contre des THB en Thaïlande. Si vous les changez dans votre pays, ils vous donneront de très mauvais changements. Je vous recommande de changer une partie (100€) dans le même aéroport de Suvarnabhumi. Concrètement dans une maison d’échange appelée Superrich.

Les distributeurs de billets Airport Link (le train surélevé qui relie l’aéroport au centre-ville de Bangkok).

Une fois dans le centre-ville, le meilleur changement se trouve au bureau Superrich (surtout Silom Road) ou au bureau Siam.

Exchange (près de l’arrêt Skytrain National Stadium). Vous pouvez voir le changement de ces deux bureaux ici : Superrich et Siam Exchange.

D) Comment me rendre de l’aéroport de Bangkok à mon hôtel ?

1. taxi

La façon la plus confortable de se rendre de l’un des deux aéroports de Bangkok (BKK et DMK) à votre hôtel est sans aucun doute en taxi. Les deux aéroports ils ont un service de taxi que vous trouverez en suivant les indications qui l’indiquent. Normalement, vous devriez faire la queue, mais pas beaucoup. Un taxi entre 40 minutes ou une heure de l’un ou l’autre des deux aéroports au centre coûte habituellement entre 400 et 600 THB. Vous devez payer ce que dit le compteur.

L’aéroport de Suvarnabhumi dispose également d’une liaison avec l’aéroport. Un train moderne surélevé mène au centre de Bangkok. En ce qui concerne plus particulièrement le
Skytrain Phaya Thai (BTS) arrêt, d’où vous pouvez facilement vous déplacer dans la partie moderne de la ville. L’Airpot Link dispose également d’un arrêt près d’une station de métro (MRT).

Train ou bus depuis l’aéroport de DMK

L’aéroport de Don Mueang a un arrêt de train qui relie la gare centrale de Bangkok, Hua Lamphong, près de Chinatown. Il est un train très ancien et lent, donc ce n’est pas une option très recommandable. Les deux aéroports disposent également d’un service de bus.

E) Dans quel secteur est-il recommandé de rester ?

A mon avis, le meilleur endroit pour rester est Silom-Sathorn. Il s’agit d’une zone moderne, bien reliée au système Skytrain et à l’infrastructure de un large éventail de restaurants, magasins, hôtels, vie nocturne, etc. La zone des temples est loin, mais probablement vous n’irez qu’une seule journée pour voir les temples, donc ce n’est pas un problème non plus. Un autre domaine très populaire est Khao San-Rambuttri (en particulier pour les randonneurs), car ce n’est pas un problème. Où se trouvent la plupart des logements bon marché de la ville. C’est un grand ghetto hyper touristique qui ne plaira peut-être pas à beaucoup de gens. Plus recommandé pour les jeunes désireux de marcher.