L'Asie-Pacifique va lancer des bulles de voyage !

Afin de relancer plus rapidement le transport aérien international, les autorités d’Asie Pacifique préparent des bulles de voyage. Explications.

La fin de la quarantaine

Pour relancer les échanges ainsi que le transport intra-asiatique et international après ces longues semaines de confinement, les autorités de l’Asie-Pacifique sont en train de préparer des «bulles de voyage» entre différents pays. Ce nouveau dispositif est d’ailleurs déjà établi entre Singapour et Shanghai, Tianjin, Chongqing, Guangdong, Jiangsu, Zhejiang.

Autrement dit, les habitants de ces villes ont à présent le droit d’effectuer des voyages d’affaires sans avoir besoin de rester en quarantaine pendant 14 jours. Cependant, même si la période de quarantaine est annulée, différentes mesures sanitaires sont mises en place afin de limiter au maximum le risque de contamination.

De toutes nouvelles démarches

De plus, de toutes nouvelles formalités administratives vont être mises en place pour celles et ceux qui souhaitent voyager dans ces régions. En effet, en plus des démarches habituelles comme le fait de récupérer son acte de naissance pour faire réaliser son passeport, les voyageurs devront aussi se soumettre à des tests avant le voyage.

Il sera également nécessaire pour les voyageurs de présenter un certificat sanitaire qui montre des résultats négatifs au virus. De plus, ils devront aussi soumettre leur itinéraire et ils ne pourront pas utiliser les transports en commun. Par la suite, des tests par prélèvements au moment de l’atterrissage seront mis en place ainsi qu’un isolement de deux jours.

Une question de santé publique

Depuis le début du mois de mai, la Chine et la Corée du Sud avaient déjà rouvert les frontières entre certaines villes mais en imposant différentes conditions comme les tests et les deux jours de quarantaine. Par exemple, le vice-président de la marque Samsung a utilisé ce type de procédure au mois de mai afin de découvrir l’usine de Xi’an à Shaanxi.

Beaucoup d’autres pays d’Asie ont l’intention d’adopter ces nouveaux systèmes afin d’accélérer la reprise des voyages d’affaires sans mettre en péril la santé publique. Dans la même dynamique, le Japon souhaite assouplir ses conditions d’entrée pour les voyageurs qui arrivent de Thaïlande, du Vietnam, d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

Vers la libre circulation

En parallèle, les dirigeants de l’industrie en Nouvelle-Zélande et en Australie demandent des arrangements afin d’accélérer toutes les procédures de voyage. Cela dans le but de permettre aux voyageurs de circuler librement à nouveau entre les deux pays.

Nos conseils et astuces