jours au vietnam

Revivez mon périple à travers le Vietnam, de la paisible baie d’Halong à la vie fluviale sur le delta du Mékong en passant par les sites touristiques incontournables et plusieurs dérives en dehors des sentiers battus à la rencontre d’une population locale remarquable et faisant preuve d’une hospitalité toujours agréable. Le tout pour un budget de 866€ pour le billet d’avion et 600€ de dépense sur place entre hôtels, repas, transports, visites, excursions et activités. Un voyage à faire… et à refaire.

Sacs-à-dos bouclés, accompagné de trois amis, départ pour l’aéroport Roissy – Charles-de-Gaulle pour l’embarquement sur le vol Vietnam Airlines Paris – Hanoï de 14h. A bord, si je fais abstraction de l’espace toujours aussi restreint pour les jambes, rien à redire : sandwiches à toutes heures, repas correctes et petits écrans individuels avec films, musiques, jeux… Difficile de dormir lorsque le décollage est en début d’après-midi et l’arrivée le lendemain tôt le matin tout en sachant que le vol est de 11h et le décalage horaire de +5h !

1er jour : Hanoï

Arrivée à Hanoï à 6h25. Les quelques heures à somnoler pendant le vol seront suffisantes pour être d’attaque dès la 1ère journée. Au programme : visite de la ville ou comment risquer sa vie à chaque traversée de route !

Première impression : la ville est beaucoup moins développée que ce que je pensais. Le moyen de transport privilégié est incontestablement le 2 roues et la ville n’est qu’un brouhaha provoqué par ces engins car il est difficile de se déplacer autrement par manque de moyens de transports collectifs. Aucun métro ou tramway n’a encore été construit au Vietnam, peu de trains circulent par manque de voies ferroviaires et les bus permettent uniquement de relier les villes ! Ces 2 roues permettent de transporter tout et n’importe quoi : poules, cochons, réfrigérateurs… et même toute la famille.

Au fur et à mesure de notre voyage à travers le Vietnam, nous retrouverons ces innombrables 2 roues peuplant les rues, l’architecture étonnante des maisons ; très étroites en largeur et élevées, ainsi que le manque de propreté des Vietnamiens qui sera pardonné par leur incroyable gentillesse et leur hospitalité.

La découverte de la ville se fera en suivant le parcours proposé par le Lonely Planet qui permet de passer un peu partout dans la ville. Cette dernière est surprenante, les commerces se succèdent et chaque quartier a sa propre spécialité : certaines rues sont de véritables marchés où poissons, viande, fruits multicolores et toutes sortes de légumes parfument l’atmosphère, d’autres sont des ateliers pour la métallurgie, sculpture, cordes…

Pont sur le lac Hoan Kiem, Hanoï

Le circuit nous fait passer par le temple Ngoc Son à l’extrémité nord du lac Hoan Kiem et son pont rouge prenant son élan depui le monument aux Martyrs. Nous passons ensuite par le théâtre de marionnettes sur l’eau où nous reviendrons dans l’après-midi pour admirer cet art millénaire mettant en scène la vie quotidienne des Vietnamiens, le tout musicalement

Spectacle des poupées sur l’eau, Hanoï animé par une petite troupe de musiciens et de chanteuses. Puis nous continuons notre chemin en traversant plusieurs marchés de rue traditionnels jusqu’à la cathédrale Saint-Joseph, construite en 1886.

L’après-midi, nous nous rendons au mausolée d’Ho Chi Minh, immense monument en marbre érigé entre 1973 et 1975 abritant la dépouille du héro Vietnamien. Puis nous visitons le paisible temple de la littérature à l’Ouest de la ville. Nous prendrons le temps d’admirer l’architecture traditionnelle du temple qui fut édifié en 1070 en l’honneur des lettrés et des grands écrivains. A l’origine, le temple était la première université du Vietnam.

La première nuit sera bien méritée et je recommande l’hôtel où nous avons passé la nuit : le Hanoi Imperial Hotel, idéalement situé en plein cœur de la vieille ville. Les chambres inclus un petit déjeuner très copieux et délicieux, un personnel des plus accueillants et d’une hospitalité très appréciée.

Marchand dans les rues de Hanoï

Pour la préparation : le guide Lonely Planet. La nuit à l’Hanoi Imperial Hotel était proposée par l’agence ayant organisé notre excursion dans la baie d’Halong pour un modique supplément de 10$ par personne pour une chambre de catégorie supérieure (hors package, la chambre double est à 85$, ce qui est un peu excessif pour la ville). N’hésitez-pas à me contacter si vous souhaitez bénéficier d’un prix).

2ème jour : la baie d’Halong

Départ tôt le matin pour la baie d’Halong. Une navette vient nous chercher à l’hôtel. Le trajet est plus long que prévue car un accident nous bloque 30mn. Arrivée sur le port, le temps est très couvert mais cela ne fait que rendre la baie plus mystérieuse. Nous embarquons à bord de la jonque Phoenix Cruiser. La jonque a son charme, les cabines confortables et propres, le guide marrant et l’équipage sympathique.

Vue sur la Baie d’Halong depuis la jonque

Après 5h de croisière, nous atteignons les grottes surprises en Asie. L’endroit est immense et les parois naturelles étonnantes. Un passage à l’extérieur en hauteur permet d’avoir une vue imprenable sur la baie.

En fin d’après-midi, petite balade en kayak d’1h30 parmi les maisons flottantes du village de pêcheurs. Le soleil commence à se cacher derrière les pics calcaires, le calme devient absolu et l’atmosphère magique. Nous regagnons la jonque pour le coucher de soleil (que nous ne verrons malheureusement pas à cause du temps) et profitons d’une belle hauteur depuis le pont de la jonque pour quelques petits plongeons bien mérités. La propreté de l’eau laisse à désirer mais nager dans la majestueuse baie d’Halong, cela n’a pas de prix ! Après un succulent dîner et un cocktail sur le pont, nous regagnons nos cabines.

Pour la préparation : nous avons fait appel au service de l’agence South Pacific Travel qui nous a totalement organisé le tour 2 jours / 1 nuis à bord de la jonque + kayak pour 99$ par personne. Elle possède l’élégante et confortable jonque Phoenix Cruiser et les prix sont correctes et correspondent à la prestation fournie qui est de bonne qualité et l’organisation irréprochable. Pour plus d’informations : www.southpacifictravel.com.vn

3ème jour : Baie d’Halong au petit matin

Au levé du soleil, la baie est recouverte d’une petite couche de brume dégageant une atmosphère des plus agréables. Nous reprenons la navigation et mettons le cap sur le port d’Halong. Pour nous occuper pendant notre croisière retour, initiation à la préparation de nems que nous dégusterons un peu plus tard pour le déjeuner, un régal !

Le retour sur Hanoï se fait sans incidents et nous nous dirigeons vers la gare ferroviaire pour prendre le train de nuit de 21h en direction de Lao Caï. Les billets nous auront coûté tout de même 50$ aller-retour par personne en classe supérieur (cabine de 4 couchettes climatisée).

4ème jour, Sapa et les villages alentours

Arrivée matinale à Lao Caï, le ciel est bien couvert mais se dégage au fur et à mesure de notre montée dans les montagnes pour rejoindre Sapa. Un van nous emmène, serrés comme des sardines ! En haut, temps superbe et après quelques erreurs d’orientation avec le plan pas très bien détaillé du Lonely Planet, nous arrivons au Cat Cat View Hotel. Par chance, des chambres avec vue imprenable sur la vallée sont disponibles pour 25$ la nuit. Nous prenons par la même occasion un package 2 jours / 1 nuit de trekking avec guide local et la location de 2 scooters pour l’après-midi. En fin de matinée, nous grimpons jusqu’à la tour de la radio pour une randonnée agréable avec des points de vue magnifiques sur les alentours.

Sapa la ville

En début d’après-midi, descente à pied jusqu’au village Hmong (une des minorités ethniques du Vietnam peuplant les montagnes du Nord-Ouest) de Cat Cat. La descente se fait par une route suivie d’escaliers dont on en voit difficilement le bout. Ajouté à cela une chaleur torride et un soleil insoutenable. Le village n’a rien d’exceptionnel et est un peu trop touristique à mon goût mais le trajet nous aura tout de même pris 2 bonnes heures.

De retour à Sapa, nous prenons les scooters pour rejoindre, à 15km de Sapa, le col Tram Ton, plus haut col du Vietnam situé à 1900m d’altitude. La vue est belle mais voilée par une légère brume et le vent souffle très fort car le col marque une frontière net entre Sapa, le point le plus glacial du Vietnam (quand même de 30°C le jour de notre passage mais la région a connu de fortes chutes de neige l’hiver d’avant) et Lai Chau, sur l’autre versant, où la chaleur est extrême.

Nous reprenons la route pour Sapa en passant par les chutes de l’argent. La déception est au rendez-vous, nous ne sommes pas en saison des pluies et seul un petit filet d’eau s’égoutte. De plus, les escaliers en bétons qui encadrent la cascade gâche le paysage. Nous nous passons de photos et reprenons rapidement la route pour profiter du temps restant et se rendre au village Ta Phin des Dzao Rouge (autre minorité ethnique), à 8km au nord de Sapa. Le village semble assez touristique mais le soleil commence à se coucher, nous sommes donc quasiment seul parmi les locaux qui se font un plaisir de nous faire visiter les environs en l’échange de quoi nous leur achèterons quelques souvenirs artisanaux. Le village est sympathique et des rizières en terrasse l’encadrent. Le coucher de soleil ne fait que rendre le cadre plus beau.

5ème jour : trekking dans les montagnes

9h, départ pour 2 jours de trekking dans les montagnes. Nous rejoignons dans un premier temps le village Supan à 15km de Sapa en 4×4 accompagné de notre guide, une jeune femme Hmong noir de 27 ans prénommée Su. Plus nous nous éloignons de Sapa, plus la route se transforme en terrain de cross. En chemin, les paysages sont superbes, entre rizières en terrasse, torrents et petits villages.

Une fois arrivée à Supan, nous partons pour 6h de marche. Un arrêt au village de Ban Den pour que Su puisse nous préparer les sandwiches du midi. En attentant, le chien de la maison des villageois où nous faisons notre stop nous distrait un peu. Et nous repartons ! Nous enchainons terrain plat, pentes raides, arrêt pour une petite trempette des pieds dans la rivière, traversé de ponts suspendus, rencontres avec les montagnards travaillant dans les champs ou lavant leur linge dans la rivière et passage dans de nombreux petits villages. De temps en temps, nous nous faisons funambules pour pouvoir traverser les rizières pleines d’eau avec quelques petits dérapages dans la boue. Les paysages sont magnifiques et nous ne croiserons aucun touriste durant notre randonnée.

Nous arrivons chez l’habitant, dans le village de Sin Chai, pour y passer la nuit. La famille fait preuve d’une hospitalité remarquable et nous accueille chaleureusement dans leur maison en bois, simple et rudimentaire mais cela ne fait que rendre notre périple plus authentique. Après une douche bien méritée au seau d’eau froide, un repas copieux et préparé avec enthousiasme nous est agréablement servi par la famille.

La nuit tombe très vite et le sommeil ne manque pas. Nous sombrons dans le brouhaha provoqué par le bruit des animaux nocturnes après quelques verres d’alcool de riz, l’ « happy water » des vietnamiens, généreusement offert par notre hôte. Tyouk chuk khouê !!!

Pour la préparation : pour préparer un trekking dans les environs de Sapa, le Cat Cat View Hotel, implanté depuis plusieurs années, est recommandable. Rien à redire côté organisation, la guide vraiment sympatique et le prix très compétitif.

6ème jour : Deuxième et dernier jour de trekking au Vietnam

Nous repartons, le ventre bien rempli après un délicieux petit déjeuner, et continuons notre boucle. Il nous reste 4h de marche, tout le monde est vite épuisé et nous nous apercevons avec étonnement que notre guide, qui a l’habitude des trekkings, est à bout et nous devons l’aider à porter son sac à dos. Nous apprendrons que la boucle que nous avons souhaité faire n’est pas des plus évidentes et qu’il faisait particulièrement chaud ce jour là.

De retour à Supan, nous reprenons le 4×4 pour Sapa puis profitons du temps qui nous reste avant de regagner Lao Caï pour prendre une douche à l’hôtel et faire quelques achats de souvenirs au marché de Sapa, sur la grande place de l’église. La pluie commence à tomber et nous trouvons un minibus pour Lao Caï dont le chauffeur n’est autre que celui que nous avions eu à l’aller. Nous redescendons la montagne à toute allure, pluie battante, essuie-glaces en panne et doublons à toute vitesse. Ayant vu ma vie défiler devant les yeux plusieurs fois, je regrette de ne pas avoir pris le chauffeur en photo pour l’afficher sur mon site avec un WANTED en gras !

7ème jour : Hanoï

Arrivés à Hanoï au petit matin, un taxi nous dépose à l’hôtel que nous avons réservé à la journée pour pouvoir y prendre une douche et nous reposer. La journée aura été ponctuée d’averses mais nous aurons eu le temps de visiter la charmante maison sur pilotis où vécu par intermittence Ho Chi Minh entre 1958 et 1969, ainsi que les jardins qui l’entourent. Nous regagnons la gare centrale pour prendre le train de nuit de 19h pour Hué. C’est partit pour 13h de voyage, quelques parties de belotes et un profond sommeil.

jours au vietnam

8ème jour : Hué

Le temps est toujours couvert à Hué mais il ne pleut pas. Nous prenons un taxi pour l’hôtel Thai Binh Hotel 2 recommandé par le Lonely Planet. Une chambre de grand confort pour 43$ pour 4 personnes avec vue, notre choix est fait. Nous enfourchons un vélo dès 10h pour rejoindre la citadelle de Hué, ancienne ville impériale construite à partir de 1804 et concentrant aujourd’hui une bonne partie de la population de Hué et la majorité des sites à visiter.

Nous devons poser nos vélos à l’entrée de l’enceinte impériale car seul la circulation piétonne est autorisée à l’intérieur. La porte d’accès est très belle et nous devons débourser 55000 Dongs (2€) pour entrer. A l’intérieur : la résidence de l’empereur Gia Long, de nombreux temples, des anciennes résidences, des parcs… se succèdent, certaines parties plus ou moins bien restaurées et d’autres endommagées par les bombardements intensifs qu’a connu la région durant les différentes guerres.

Après 2h de visite, nous rejoignons la rivière des parfums pour prendre un bateau privé qui nous fera découvrir les alentours de Hué : la pagode Thien Mu (l’un des emblèmes du Vietnam) et le majestueux tombeau impérial de Minh Mang, au beau milieu d’un vaste parc superbe. Minh Mang régna de 1820 à 1840 et son tombeau ne fut édifié qu’entre 1841 et 1843 par son successeur qui en a fait un des plus importants tombeaux de la région. Le temps de navigation en bateau est vraiment très long et si c’était à refaire, nous aurions loué une voiture avec chauffeur (les touristes ne peuvent conduire de voitures au Vietnam en raison des risques d’accident trop importants) pour un prix qui n’aurait été guère plus élevé.

9ème jour : les montagnes de Marbre et Hoï An

Le temps n’est vraiment pas terrible, et nous annulons notre randonnée planifiée dans le parc de Bach Ma car les chemins sont glissants par temps de pluie. Direction Danang par le train, à environ 150km de Hué qui bénéficie d’un autre climat. En effet, le col des nuages se dresse entre ces 2 villes et marque une frontière franche entre le climat du nord et celui du sud. En chemin, nous longeons la côte et nous en prenons plein les yeux.

Arrivée à Danang, grand soleil et chaleur extrême. Ouf ! Nous prenons un taxi pour la matinée qui nous déposera 2h aux montagnes de marbre (à 15km de Danang) puis nous laissera à Hoï An.

Les montagnes de marbres valent le détour, certaines grottes sont percées par les rayons du soleil et la vue sur China Beach et la campagne alentour est superbe. Par contre, prévoyez de perdre quelques gouttes et de vider quelques bouteilles d’eau !
Vue depuis les montagnes de marbre, Danang

Nous arrivons le midi dans la charmante petite ville de Hoï An et optons pour un hôtel sympathique, le Thien Nga Hotel, avec une piscine très appréciée. La chambre pour 4 nous coutera 70$ pour les 2 prochaines nuitées.

Une fois encore, nous suivrons le parcours proposé par le Lonely Planet pour découvrir la ville qui nous fera passer par d’anciennes maisons construites deux siècles plus tôt, des ateliers artisanaux, quelques pagodes et le célèbre pont couvert japonais construit par la communauté japonaise de la ville en 1593 et qui fait preuve d’une résistance impressionnante.

Le soir, nous dégusterons quelques plats typiques au restaurant Khanh Hoa 2 situé tout près de notre hôtel et que je recommande vivement pour la qualité des plats et le prix plus que raisonnable (en général au Vietnam, comptez 3 € par repas).

10ème jour : My Son

La journée s’annonce ensoleillée et nous partons en circuit organisé pour découvrir les vestiges de My Son, les plus importantes du royaume Champa, en plein milieu de la jungle. My Son fut un important centre religieux au cours du IVème siècle sous le règne du roi Bhadravarman et fut habitée jusqu’au XIIIème siècle.

Nous regrettons l’organisation déplorable de l’agence Son My Son qui, pour 5$ par personne, nous a préparé l’excursion et je conseille fortement aux personnes souhaitant s’y rendre d’opter pour la visite de My Son au lever du soleil, même si le départ se fait à 5h. Cela vous évitera l’assaut touristique et vous apprécierez d’avantage la beauté des lieux et l’atmosphère que dégage la vallée verdoyante encadrée par des collines et l’imposante montagne de la Dent de chat.

Nous regagnons Hoï An en début d’après-midi et consacrons le temps restant pour l’achat de souvenirs et quelques plongeons bien mérités dans l’eau fraîche de la piscine.

Avant de regagner l’hôtel, nous profitons d’un massage (qui aura été le meilleur massage du séjour) au Beauty Salon & Spa Su Bi. Je conseille le body massage d’une heure où vous serez installé confortablement sous une ambiance zen. De plus, les masseuses sont très professionnelles et vraiment sympathiques.

11ème jour : plage de Hoï An et bus pour Quy Nhon

Journée plage ! Le soleil tape très fort, nous nous rendons à la plage de Hoï An à 5km en vélo sous une chaleur extrême. La plage est belle et bordée de palmiers dont l’ombre sera fortement apprécié.

Nous prenons le bus de 18h pour Quy Nhon, arrivée à 1h du matin. Nous avions réservé 2 chambres à l’hôtel Anh Vy au bord de la plage pour 230000 Dong, soit environ 9€ par nuit pour les 2 chambres (cafards compris mais les chambres sont confortables et la propriétaire très accueillante) depuis une agence à Hoï An en les prévenant de notre arrivée tardive. Le bus nous dépose à 7km de l’hôtel, plusieurs conducteurs de motos-taxi nous sautent dessus à la sortie du bus et nous propose de nous conduire à l’hôtel pour une sommes exorbitante. Il faut dire que la ville n’est vraiment pas touristique et nous nous sentons un peu perdu surtout en pleine nuit. Nous préférons prendre un taxi, chauffeur ivre au volant, qui accepte d’allumer le compteur après que nous ayons insisté lourdement ! D’ailleurs, j’en profite pour féliciter les Vietnamiens pour leur conduite à vitesse réduite.

12ème jour : Quy Nhon et les alentours

A la découverte de Quy Nhon et ses alentours en… scooter, le moyen de transport le plus agréable pour vivre local. Le matin, visite des tours Cham de Banh It à 20km au Nord de la ville. Impressionnantes et très bien restaurées, ces tours, construites entre la fin du XIème siècle et le début du XIIème siècle, n’ont rien à envier à celles visitées 2 jours plus tôt durant notre excursion à My Son.

Les paysages alentours sont cependant moins jolis mais ces 4 tours se trouvent en haut d’une colline à partir de laquelle nous apprécions le superbe panorama sur la campagne qui entoure Quy Nhon.

De retour sur Quy Nhon, nous découvrons les 2 impressionnantes tours Cham, Thap Doi Cham, situées dans un parc au Nord de la ville. Elles clôturent notre découverte des vestiges de cette ancienne civilisation qui compte de nos jours 100000 personnes.
Puis nous continuons notre route sur l’île Nhon Hoi pour rejoindre le village de pêcheur qui ne fut relié au continent que récemment. Le village est extrêmement pauvre et la population ne semble voir des touristes que rarement, si nous ne sommes pas les premiers à y mettre les pieds car le village n’est même pas référencé dans le Lonely Planet !

En milieu d’après-midi, nous mettons le cap sur le sud de Quy Nhon pour découvrir la plage de Quy Hoa juste derrière un hôpital de lépreux que nous traverserons avec un peu d’appréhension. Sur place, la déception est grande car nous nous attendions, à en lire le Lonely Planet, à une jolie plage. En effet, la propreté de la plage laisse vraiment à désirer.

Nous ne perdons pas notre temps et regagnons l’hôtel pour profiter, à quelque pas de là, de la plage de Quy Nhon. A la tombé de la nuit, les locaux viennent y pratiquer toutes sortes d’activités : foot, footing… ou viennent tout simplement s’y décontracter.

13ème jour : les plages entre Quy Nhon et Song Cau

Dernière journée plage de notre séjour ; nous nous dirigeons vers le sud de Quy Nhon en scooter. Dans un premier temps nous descendons jusqu’à Song Cau à 30km de Quy Nhon, puis nous faisons demi-tour avec plusieurs stops le long de la côte. La baie de Song Cau est jolie et la pêche représente une activité importante pour la région.

Bateaux de pêche, bassins et filets peuplent la baie. Sur la route de Quy Nhon, les paysages sont superbes, les plages valent vraiment le détour et nous y croiserons… personne ! Que du bonheur !

Le soir, nous découvrons que Quy Nhon ne s’endort pas, les trottoirs se remplissent de bars et restaurants improvisés préparant Pho (soupe vietnamienne) et milkshake avec toutes sortes de fruits.

14ème jour : Ho Chi Ming Ville (Saigon)

Réveil tôt le matin pour rejoindre l’aéroport de Quy Nhon à 30km au Nord de la ville pour le vol de 8h20 en direction d’Ho Chi Minh Ville et pour seulement 35€. Le trajet en voiture via la compagnie Car Hotel’s nous coutera 240000 Dongs (10€) pour 45mn de route. L’aéroport est minuscule et se trouve au milieu d’une forêt mais un accès Internet et Wifi gratuit nous permet de donner quelques nouvelles à nos proches après ces 2 jours loin de toute activité touristique. Notre vol semble être le seul de la journée !
Arrivée à Ho Chi Minh Ville après 1h10 de vol, nous regagnons notre hôtel Tan Hai Long 3 réservé sur Agoda avant notre départ. Pour 40€ la chambre double catégorie deluxe, un peu cher pour le Vietnam mais nous sommes dans une grande ville et les chambres sont de très bon standing et très propres mais le personnel n’aura pas été des plus accueillants. De plus, l’hôtel est idéalement situé en plein cœur de la ville dans le district 1 et très calme. A 10h, le thermomètre affiche déjà 38°C…

L’après-midi, nous partons à la découverte de la ville en suivant une nouvelle fois le circuit proposé par le Lonely Planet. La ville s’est bien occidentalisée et à notre passage, un grand building moderne avec héliport était en construction en plein cœur de la ville.

Le circuit nous fera passer par le marché couvert Ben Than, plusieurs marchés de rue, le majestueux hôtel de ville datant de l’époque coloniale française, le musée des Souvenirs de guerre (qui nous laissera sans voix quelques instants), le palais de la Réunification, la cathédrale Notre-Dame et se terminera à la pagode de l’empereur de Jade que nous aurions bien fait d’éviter. En effet, elle ne présente pas grand-chose d’intéressant à voir surtout que le trajet à pied pour la rejoindre est interminablement long et fatiguant mais nous aura permis de connaitre le chaos absolu : les rues sont encombrées de 2 roues et les trottoirs deviennent une voie supplémentaire, les piétons devant quasiment grimper dans les arbres !

Le midi, nous déjeunons au 3a3 Bun Bo Hue, chaîne de restaurant sur Ho Chi Minh préparant des spécialités de Hué. Les milkshakes (en particulier celui à l’avocat) et les Bun Bo (nouilles de riz au bœuf et légumes) et Bun Cha Gio (nouilles de riz accompagnées de nems) sont excellents. D’ailleurs, nous y retournerons le soir !

15ème jour : delta du Mékong

Après un petit déjeuner copieux inclut dans le prix de la chambre, départ à 9h de l’hôtel pour rejoindre en circuit privé le delta du Mékong. Dans un premier temps, nous rejoignons Cai Be à 2h30 de route en mini-van. Puis nous embarquons à bord d’une charmante embarcation privée, traversons le marché flottant de Vinh Long (malheureusement nous y passons un peu tard car le gros de l’activité se fait tôt le matin entre 5 et 6h) et accostons sur une île pour une belle balade d’une vingtaine de kilomètres en vélo parmi les vergers (bananiers, cacaotiers et toutes sortes de fruits exotiques), source d’activité très importante dans cette région du Vietnam.

Puis nous reprenons notre embarcation pour une croisière de 4h sur le delta du Mékong. Sur le fleuve, de nombreuses grues viennent chercher au fond du Mékong des cailloux qui serviront à construire les fondations des immeubles. Cette activité est aussi importante pour le Vietnam qui exporte une part importante de ces graviers, principalement pour Singapour, que le Mékong ramène depuis les différents pays qu’il traverse.

En fin d’après-midi, nous élisons domicile chez l’habitant près de la ville de Ben Tré. Nous profitons d’un peu de temps avant le repas pour nous balader dans les vergers et admirer les superbes papillons multicolores peuplant le delta. Nous aiderons notre hôte à préparer nems, rouleaux de printemps et fleurs de bananiers frites pour terminer la journée par un excellent repas rythmé aux sons d’un groupe local de musiciens accompagnés d’une chanteuse.

Pour la préparation : L’agence Sinh Balo, recommandée par le Lonely Planet, nous à totalement organisé ce circuit privé de 2 jours / 1 nuit en vélo et bateau avec nuit chez l’habitant. L’organisation était au top mais le tout un peu cher (environ 110€ par personne, tout compris) mais correspondait à la qualité de service fournie.

16ème jour : Balade en barque

Après une nuit baignée dans le bruit de la vie sauvage peuplant le delta et une chaleur insoutenable, nous repartons en vélo dans les alentours de Ben Tré. Vergers, rizières (où la récolte du riz à commencé) et villages se succèdent sur la trentaine de kilomètres parcourue sur l’île de Ben Tré où le Mékong a déployé ses bras.

jours au vietnam

En début d’après-midi, notre excursion touche à sa fin. Après une sieste paisible sur le bord du Mékong, nous prenons la route pour Ho Chi Minh Ville et rejoignons directement l’aéroport pour notre vol retour en direction de la France qui décollera avec une heure de retard à 23h50.

Et voilà la fin du récit résumant notre périple de 16 jours à travers le Vietnam. Il reste cependant d’autres parties que nous n’avons pas eu le temps d’explorer et qui feront l’objet d’un autre voyage. En espérant que vous avez apprécié ce recit de mon voyage et qu’il pourra vous servir pour un éventuel futur voyage !

Des articles et conseils